Archives par mot-clé : Réseaux sociaux en Vendômois

Consommer en circuit court à Vendôme (41)

Vendôme Circuit Court, un site dédié aux producteurs locaux biologiques.

Il ne s’agit pas d’une commande professionnelle mais d’un projet tout à fait personnel, non commercial. Je viens de mettre en ligne un site dédié aux producteurs et consommateurs du Vendômois, destiné à favoriser les circuits courts.

 www.vendomecircuitcourt.fr est né du constat qu’il est difficile « d’apprendre » à consommer différemment lorsque l’information n’est pas ou peu disponible. Désireuse de changer mon mode de consommation depuis quelques années, je me suis aperçue qu’il n’existe pas d’outil numérique recensant les producteurs à une échelle locale. Il y a les Bio, les Sans OGM, les adhérents à telle association ou à telle autre, ceux qui sont référencés sur des sites nationaux. L’information existe, mais elle est éparpillée.
Pour passer le premier cercle des consommateurs militants et favoriser l’achat en circuit court, il me semblait nécessaire de proposer un outil qui recense, pour commencer, les producteurs locaux, bio ou en conversion, les lieux de vente et de distribution, les AMAP, les marché, les ventes à la ferme…

Pourquoi ce choix ?  Parce qu’il y en a marre de manger des produits industriels qui ont parcouru des milliers de kilomètres avant de se retrouver dans notre frigo. Des produits sans saveur, contresens écologiques, économiques et gastronomiques  ! Consommer local, bio de préférence, c’est aussi soutenir les producteurs, en réduisant les intermédiaires et en payant au juste prix, celui du labeur, un produit de qualité.

Ça c’est fait, mais le meilleur est à venir !

Ce site est destiné à proposer régulièrement des reportages, des actualités, des galeries photos, des portraits etc., sur les agriculteurs locaux bio (ou en conversion) du Vendômois, sur les salons, marchés, portes ouvertes. Les contributeurs sont bienvenus ! Moi, j’ai fait ma part…

Je vous invite à découvrir  www.vendomecircuitcourt.fr

Mais aussi à rejoindre la page Facebook qui a rencontré tout de suite un joli succès.

Sans oublier Twitter


et  Google+

Un community manager? Pour quoi faire?

Avez-vous besoin d’un community manager?

Si Facebook, Google+, Instagram, Twitter, Pinterest, Vine, Youtube font partie de votre quotidien,  alors vous êtes sans doute déjà très au point. Et vous faites partie des rares entrepreneurs qui ont intégré une stratégie numérique, si l’on en croit cette infographie sur l’utilisation des nouveaux outils digitaux par les TPE/PME et artisans, réalisée par BuzzBoard et Digital Scape.

 

  • 49% des entreprises n’ont pas de site web
  • 85% n’ont pas de site responsive
  • 73% n’ont pas de page Facebook
  • 84% n’ont pas de compte twitter

70% des entrepreneurs français ne sont pas prêts pour toucher une clientèle sur internet.

Tant de possibilités de communiquer « gratuitement », de toucher de nouveaux clients, partenaires, fans etc.,  qui sont juste négligées !

Pourquoi faire appel à un prestataire ? 

Inutile de dresser une liste interminable des motifs qui peuvent (doivent?) encourager une entreprise à faire appel à un community manager pour sa communication digitale. Deux raisons principales s’imposent: s’occuper des réseaux sociaux en interne lorsque l’on n’a pas affecté un salarié à cette tâche est chronophage et… casse-gueule !

Si vous n’avez pas de service com’ dédié, si vous avez le profil et l’envie de saisir l’opportunité des réseaux sociaux pour développer votre image de marque et votre activité, cet article est pour vous…

1. Le CM vous fera gagner beaucoup de temps

    • Pour animer correctement vos comptes, quels qu’ils soient, il vous faudra soigner et renouveler régulièrement l’habillage. Comme, bien entendu, tout est simple et compliqué à la fois, chaque réseau a ses propres formats d’images, les modifie sans crier gare et cela vous demandera des manipulations dans des logiciels d’image pour créer des visuels de qualité professionnelle.
    • Il vous faudra régulièrement publier des statuts, des photos, partager des informations.  Selon vos activités et votre actualité, ce sera plus ou moins facile. Plus vous serez occupés à faire tourner votre boîte, moins vous aurez de temps à dégager pour communiquer sur votre société.
    • La veille est aussi indispensable. Que font les concurrents, comment communiquent-ils ?  Quelle information nationale ou internationale pourrait être mise en perspective avec mon entreprise ? Quelles sont les tendances en marketing digital pour les mois à venir ? Un coup d’œil sur les statistiques d’audience, un check des posts intéressants, autant de lignes à ajouter à votre « to do list »…
    • Pour peu que vos réseaux sociaux aient du succès, il vous faudra assurer le suivi et la modération. D’autant que c’est la tendance absolue pour les mois à venir. Plus que le nombre de fans, c’est leur « engagement » qui fera la différence. Quoi de plus énervant pour un client potentiel que de poser une question à une entreprise sans obtenir de réponse.

Aujourd’hui, ne pas obtenir de retour sur Facebook, c’est comme ne pas pouvoir joindre son interlocuteur au téléphone ou par mail...

2. Le CM vous évitera bien des déboires

  • Parce que c’est chronophage, parce que les entreprises négligent bien souvent l’animation des réseaux sociaux, cela devient carrément contre productif. Imaginez, vous cherchez une info sur un produit, vous tombez sur une page pro abandonnée depuis des mois… Que faites-vous ?  Moi, en tout cas, j’imagine que l’activité est stoppée, ralentie ou a disparu. Alors que, peut-être, l’entreprise en question a tellement de travail, qu’elle ne prend plus le temps d’actualiser ses contenus. Le consommateur est aujourd’hui un « enquêteur » en puissance, qui commence par éplucher les commentaires sur les réseaux sociaux, les bilans sur société.bidule.machin, surveiller l’activité sur Facebook, avant de prendre contact. La e-réputation n’est pas réservée aux multinationales.
  • Sans parler des bévues des non spécialistes. De la faute d’orthographe mal placée, en passant par la photo archi pixellisée ou le logo déformé, la bourde est vite arrivée !

Pourquoi ne pas déléguer cette activité à des professionnels spécialistes du community management sur les réseaux sociaux? #Jedemande

Si vous voulez en savoir davantage sur les prestations sur-mesure que je peux vous proposer, contactez-moi.

Bénédicte Simon
Tel : 06 23 67 64 27
Mail : bsimon(at)12beauregard.com